EuropePaysRoumanie

Itinéraire d’un voyage en Roumanie

Durant mes trois semaines de voyage en Roumanie, je me suis concentrée sur trois régions : La Transylvanie, Les Maramures et le Crisana. Voici en détail mon itinéraire pour vous inspirer, du moins je l’espère. Une chose est sûre, trois semaines c’est très court même si la plupart des voyageurs ne restent qu’une semaine en Roumanie !

Voyage en Roumanie : mon itinéraire

Bucarest

Je suis arrivée et partie de Bucarest. La ville est très grande et n’ai pas trouvé beaucoup de charme à Bucarest qui m’a rappelé Sofia en Bulgarie. En effet, de gros blocs de béton, des monuments carrés, de grandes avenues où la circulation y est dense … Et beaucoup trop de monde pour moi.

J’ai, par ailleurs, apprécié de me balader dans les coins non touristiques. Mon coup de coeur va au parc Tineretului au sud de Bucarest. Le parc est vaste et j’ai pu m’y promener tranquillement. J’ai même pique-niqué en lisant un livre à l’abri de la foule !

Petit coup de coeur pour la librairie Kyrialina qui offre un grand choix de roman sur la Roumanie (et d’auteurs Roumains), c’est parfait pour vous accompagner durant votre voyage en Roumanie. (Sauf si, comme moi, vous y allez à la fin du séjour !)

Brasov

La vieille ville de Brasov est un petit bijou. J’ai particulièrement aimé l’église orthodoxe Saint Nicolas et le quartier environnant. Il y a moins de monde que dans le centre historique. Et n’oubliez pas de monter sur le mont Tampa pour y avoir une vue sur la ville. La montée se fait à pieds, comptez une heure de montée et une demi heure pour redescendre. Il est, également, possible de prendre le téléphérique. Pour ma part, j’y étais un dimanche matin à 7 heures, je n’ai croisé que peu de gens hormis quelques coureurs courageux (c’est assez pentu et caillouteux !).

Sibiu

J’ai trouvé moins de touristes à Sibiu qu’à Brasov et la ville est plus de calme. Je pense que c’est probablement car Brasov est un bon point de départ pour la visite des châteaux de Bran et Peles.

La visite de Sibiu va relativement vite. Vous pouvez monter en haut de la tour du conseil et avoir une jolie vue sur les trois places principales. 

Si vous avez une journée supplémentaire, vous pouvez visiter les alentours comme le musée Astra. Ce musée en plein air propose une reconstitution des différentes maisons de Roumanie. Mais je suis tout de même restée sur ma faim car il manque des explications.

Un peu plus loin vous pouvez vous rendre au village Rasinari, j’en parle juste après.

Rasinari

Petit village très mignon et peu touristique. Les gens sont très accueillants comme partout en Roumanie d’ailleurs. A chaque fois que nous croisions un roumain il nous disait “bonjour”. De plus, lors de ma visite, j’étais avec un autre voyageur rencontré à Sibiu, nous avons pris notre déjeuner sur les marches dans le centre du village. Une roumaine nous a apporté une grande bouteille de soda !

Autre anecdote sympathique, pour repartir en bus nous nous sommes perdus, ça n’est pas grand mais les rues forment un petit labyrinthe. Nous avons demandé à un roumain où était situé l’arrêt de bus. Il nous a fait signe de monter dans sa voiture pour nous y emmener. Ne sachant pas où c’était, il a demandé à un petit commerçant. Personne ne savait où se trouvait ledit bus. Le monsieur a tout de même arrêté un bus privé pour que le chauffeur nous dépose en chemin ! Ce fut ma première expérience en bus stop du coup ! Bref, tout cela pour dire que j’ai trouvé les gens plus que gentils même si la suite du voyage me prouvera que ça n’était pas une exception ! Et c’est ça que je recherche en voyage : créer du lien. Et en Roumanie c’est super facile !

Information : de Sibiu vers Rasinari il faut prendre le bus numéro 22 depuis la gare (16 lei aller – retour)

Pour le musée Astra il faut prendre le bus 13 ou 22 depuis la gare. L’entrée au musée est de 25 lei.

voyage en Roumanie

Sighisoara

La petite ville de Sighisoara est superbe. Personnellement, je m’y suis promenée au petit matin pour éviter le monde. Tout était encore fermé et paisible.

J’ai logé aux alentours pour me mettre au vert. Je vous recommande la Casa Adam, le meilleur logement de tout mon séjour. Après dix jours à dormir dans des dortoirs partagés, autant dire que j’attendais avec impatience de me prendre une pause. J’ai trouvé cet endroit sur internet. Pour 20 euros la nuit (10 en dortoir), j’ai eu une chambre très propre et jolie dans un super cadre. De plus la gérante est une crème, très gentille, elle m’a offert à mangé durant tout le séjour. L’endroit est situé dans les environs de Sighisoara, à une trentaine de minutes à pieds de la vieille ville. Je m’y suis posée deux jours où j’ai pris le temps de me requinquer !

voyage en Roumanie
voyage en Roumanie

Faire une boucle à partir de Cluj Napoca

J’ai passé cinq jours dans la région de Cluj Napoca. Un moment de transition dans mon voyage en Roumanie. J’ai rencontré une française à l’auberge de Cluj Napoca et nous sommes parties en voiture sillonner les environs. Nous avons fait du bivouac la nuit.

Au programme nous avons visité les mines de sel de Turda, un endroit exceptionnel. Nous avons aussi visité différents monastères et de jolies petites villes comme Lupsa ou encore Albac.

Nous avons également randonné dans la montagne du Detunata qui est une roche volcanique au sommet. 

Puis vers Albac, nous avons suivi les conseils d’un petit papi rencontré sur place qui nous a conseillé une petite boucle. On a commencé par la grotte de calcaire Poarta Lui Lonele puis on a roulé dans les gorges avant de rejoindre le petit village de Casa de Piatră perché sur une colline. Nous étions au bout du bout, on ne pouvait pas aller plus loin, c’était magique. On aurait dit une forêt enchantée avec de l’herbe mousseuse, des sapins, des petites cabanes en bois, des animaux et une église en bois. Nous nous sommes posée quelques heures puis nous sommes parties visiter le glacier de Scarisoara. Et même si il ne restait plus beaucoup de glace l’endroit est sublime. En revanche les escaliers en bois ne sont pas très rassurants mais c’était vraiment chouette.

Puis nous avons pris la route du retour après avoir été visité la cascade Patrahaitesti. On est passé par un lac où on s’est posées un peu, puis nous avons visité notre dernier monastère, le monastère de Rasca Transilvana très récent d’ailleurs, il date de 2002. Ils ne sont que 7 moines dedans.

Cette partie du voyage a été superbe et a marqué un tournant dans mon voyage !

voyage en Roumanie
voyage en Roumanie
voyage en Roumanie
voyage en Roumanie
voyage en Roumanie

Baia Mare et les alentours

Je n’ai pas trouvé de charme particulier à Baia Mare. J’en ai donc profité pour visiter les alentours. J’ai commencé par marcher de Baia Mare à Sisesti pour y voir son église avant de faire du stop pour me rendre à Surdesti connue pour son église en bois. La balade a été sympathique et je suis passée par des petits villages typiques de Roumanie.

voyage en Roumanie

Sighetu Marmației et la région des Maramures

Sighetu Marmației

La dernière étape de ce voyage en Roumanie a été Sighetu Marmației. Trois semaines qui se sont terminées en beauté. Et comme la ville est frontalière avec l’Ukraine on y retrouve une grande influence Slave, bien plus que dans le reste du pays.

A Sighetu Marmației j’ai visité le musée maison d’Elie Wiesel. Et si la visite a été intéressante je suis tout de même restée sur ma faim. En revanche c’est un beau lieu de mémoire. Elie Wiesel est un rescapé des camps d’Auschtwitz. Il a par ailleurs écrit de nombreux livres et a reçu plusieurs prix.

J’ai aussi visité le musée mémorial du communisme, très intéressant pour en savoir plus sur le communisme en Roumanie et ailleurs à l’époque d’avant la révolution de 1989.

Les alentours de Sighetu Marmației

Enfin, j’en ai profité pour faire du stop et visiter les environs. J’ai commencé par me rendre, un dimanche, à la messe orthodoxe du monastère de Bârsana, construit après la révolution de 1989. La messe se passait en extérieur, sous un grand soleil. Le dimanche, les roumains sortent leur belle tenue, fichu et jupe fleurie pour les femmes et costumes pour les hommes. Ils sont très croyants et c’est impressionnant le nombre de personne qui viennent assister à la messe.

Le monastère est fait de bois comme toutes les églises de la région. L’intérieur est splendide : les peintures sont une merveille et les broderies sont en nombre conséquent.

Un autre jour je suis repartie, toujours en stop, pour me rendre dans la ville de Săpânța. Cette petite ville est célèbre pour son cimetière joyeux. Les stèles de ce cimetière ont été créées par Stan Ioan PătraşĀ en 1935. C’est impressionnant et vraiment très beau. Et on peut dire qu’il porte bien son nom !

Plus loin se trouve le monastère Peri. Ce monastère est très récent. Son clocher mesure 78 m de hauteur.

voyage en Roumanie
voyage en Roumanie
voyage en Roumanie
voyage en Roumanie

Par la suite, je suis retournée sur Bucarest en train de nuit, un voyage éprouvant car il n’y avait pas de chauffage dans notre wagon et le froid de la nuit a été dur à supporter.

En conclusion je dirais que je garde un grand et beau souvenir de ce voyage en Roumanie, un pays qui gagne à être connu bien loin des clichés que l’on peut en avoir en France. Quant au stop, c’est une expérience à tenter ici. En effet, c’est vraiment super facile et vous n’attendrez pas plus de quelques minutes ! Un grand coup de coeur pour ce pays !

Laisser un commentaire