AfriquePaysSénégal

Itinéraire d’un voyage au Sénégal

voyage au Sénégal

En Janvier, avant l’invasion du Coronavirus, je suis partie deux semaines en voyage au Sénégal. C’est le premier pays d’Afrique noire que je visitais, une belle claque et un voyage inoubliable. Dans cet article je vous donne une idée d’itinéraire alliant endroits touristiques et coins plus locaux basée sur mon expérience !

La chose que je conseillerais avant tout c’est de prévoir large, très large, les transports sont longs et chaotiques ( quand on fait tout en taxi brousse ou taxi 7 places ! ). Lors d’un voyage au Sénégal, des choix s’imposent forcément.

Comment se déplacer localement ?

 

Je n’ai utilisé que des taxis brousses et des taxis 7 places ( ou clando ) ! C’était absolument hors de question de voyager autrement et je ne regrette pas mon choix. Les transports au Sénégal sont certes chaotiques et peu confortables mais vous y ferez à coup sûr de belles rencontres. Aucunes arnaques, des rabatteurs vous accosteront mais en règle générale vous aurez le bon prix et les bonnes infos, en tout cas c’est ce que j’ai constaté.

C’est le point qui m’inquiétait le plus lors de ma préparation de ce voyage au Sénégal et finalement cela s’est déroulé parfaitement. J’en garde un très bon souvenir même si les trajets sont éprouvants.

Le prix de la course est fixe mais il faudra toujours payer pour le sac, il est possible de négocier afin de le garder avec vous ( s’il est petit ) mais cela n’est pas toujours possible. Le prix varie entre 200 et 500 francs le bagage. A vous de négocier ! Pour info, les locaux payent aussi !

Petit conseil, dans les taxis 7 places ou les clandos ( taxi clandestin ), essayez autant que possible d’éviter les places derrières, surtout celle de droite. Vous serez au-dessus du pneu et pour les longs trajets c’est assez désagréable …

L’inconvénient de voyager par ses propres moyens au Sénégal c’est qu’il faut changer de voiture au moins trois fois pour arriver à destination. A un moment j’ai du changer six fois pour faire 80 kms … C’est assez épuisant et long. Mais ça vaut le coup, immersion garantie.

Que visiter lors d’un premier voyage au Sénégal ?

 

La région de Dakar

 

Dakar

J’avais entendu des avis négatifs concernant la ville de Dakar. J’y allais avec quelques appréhensions et finalement j’ai adoré !

Certes je ne suis pas allée dans le centre ville, qui grouille de monde, hormis au marché HLM, marché spécialisé en tissus africains.

J’ai passé trois jours à Dakar et c’est suffisant. Pour commencer, je suis allée une journée à l’île Ngor, petite île très jolie. Peu de monde et aucun moyen de transport sur l’île ( qui est très touristique ). Pour y aller il faut prendre une pirogue depuis le continent. J’y suis allée le matin tôt avant l’affluence.

Pour le reste de mon séjour à Dakar, j’ai adoré marcher et prendre mon temps sur la plage Yoff. Le matin à l’aube c’est très calme et agréable, les gens font leur footing matinal et les mamas se rendent au marché. Le soir l’ambiance est totalement différente, c’est la sortie du travail et le monde arrive. Les gens jouent de la musique, dansent, jouent au foot ou font du surf. Le contraste est assez saisissant. Contraste que je retrouverai tout au long de mon voyage au Sénégal.

Tous les midis j’allais manger du poisson grillé chez Khadija, un petit boui boui les pieds dans l’eau avec des gens supers sympas ! Je recommande vivement, vous trouverez facilement, ils sont installés les pieds dans le sable !

Par ailleurs, si vous souhaitez vous éloigner du monde, je vous conseille de dormir dans ce quartier. Il est situé entre le centre ville et la pointe des Almadies. C’est donc une parfaite étape pour visiter facilement Dakar tout en étant au calme.

Lors d’un voyage au Sénégal, beaucoup de gens préconisent de visiter l’île de Gorée mais personnellement je n’y suis pas allée. Par choix. J’ai réfléchi et certes, c’est un lieu chargé d’histoire, notamment sur l’esclavage mais aussi très touristique et je n’avais pas envie de me retrouver confronté à des groupes touristiques avec guides. A tort ? Peut-être mais en tout cas c’était mon choix du moment et je n’ai rien à regretter.

Voyage au Sénégal
Voyage au Sénégal
Voyage au Sénégal

Rufisque

Il n’y a rien de particulier à voir à Rufisque hormis le marché 100 % local. C’est un immense marché de fruits et légumes qui s’étale sur plusieurs rues. Tout y est, le bruit, le monde, les odeurs mais je n’ai pas été embêtée outre mesure, les gens vivent leur vie et on ne m’a pas prêté attention, c’était parfait ! Pour passer une agréable journée un peu hors des sentiers battus, je vous recommande de vous y arrêter quelques heures ! Pas de photos, je me suis laissée vivre simplement.

La petite côte

 

Toubab Dialaw

Toubab Dialaw est un petit village sans centre ville. Il y a uniquement une rue principale avec seulement deux épiceries. C’est le point négatif car pour manger local et pas cher c’est un peu la bête noire. Il y a bien quelques restaurants sur la plage mais ils sont destinés aux touristes et les prix s’envolent.

C’est ici que les Sénégalais se rendent, depuis Dakar, pour y passer le week-end.

Néanmoins la plage est très belle. Très vivante le soir, comme souvent au Sénégal. Il est agréable de s’y promener le matin à l’aube et d’admirer les jolis coquillages. Je n’en ai jamais vu d’aussi gros !

Un samedi soir il y avait un spectacle dans une école du village voisin. Une histoire de Baobab rigolote qui m’a permise de m’intégrer avec les enfants de l’école. Moment superbe pour terminer mon voyage au Sénégal en beauté !

voyage au Sénégal
voyage au Sénégal

Popenguine

De Toubab Dialaw je suis partie à pieds pour Popenguine, un peu plus au sud, une dizaine de kilomètres sur une route non asphaltée. Je marche beaucoup et j’ai été enchantée car je suis passée dans des petits villages tout au long de la route.

Popenguine est très calme sans trop de touristes, un petit moment de paix.

Je suis allée à la réserve des oiseaux, je n’ai pas vu beaucoup d’oiseaux cela dit, mais la balade dans la brousse avec les baobabs en toile de fond a été un moment fort de mon voyage. J’étais absolument toute seule ! C’est très sauvage et la route n’est pas indiquée mais en demandant vous trouverez facilement. Perdez-vous c’est la meilleure chose à faire !

Ensuite je suis allée sur la plage de Popenguine, beaucoup plus paisible que celle de Toubab Dialaw, les sollicitations sont beaucoup moins oppressantes.

Enfin, le village et son marché sont agréables. C’est petit mais c’est sympa de s’y arrêter pour y acheter quelques bananes.

Sur le trajet du retour un sénégalais m’a pris en stop sans que j’ai à demander !

La région du Saloum

 

Joal Fadiouth

C’est une très belle île aux coquillages mais c’est peut-être l’endroit le plus touristique que j’ai visité lors de ce séjour. Sur cette île vit une communauté de Sérères, l’une des plus anciennes du Sénégal.

J‘ai adoré m’y promener mais il est obligatoire de prendre un guide pour visiter l’île … Pour 5000 francs soit 8 euros, un peu cher donc.

Une fois la visite terminée vous pouvez rester autant de temps que vous le souhaitez pour visiter à votre guise et j’avoue que, même si j’ai eu quelques infos par le guide, je préfère de loin visiter par moi-même. J’ai donc pris le temps de visiter l’île aux coquillages et le cimetière mixte ( Chrétien / musulman ). Attendez-vous à être beaucoup harcelé dès que le guide sera parti.

Le mieux est de se perdre dans les ruelles et de découvrir la vie locale. C’est petit mais la balade est plaisante.

voyage au Sénégal
voyage au Sénégal

Mar lodj

Je suis totalement passée à côté de mon séjour à Mar lodj, fatigue et incompréhension avec la gérante de mon logement ont eu raison de mes quelques jours ici. L’ironie est que c’est l’endroit dont j’avais entendu le plus de bien et que j’attendais le plus ! Néanmoins, tout ne fut pas négatif loin de là ! Et puis cela prouve encore une fois qu’en voyage rien ne se passe comme prévu et c’est tant mieux !

Pour arriver sur l’île, j’ai pris une pirogue locale pour 300 francs depuis l’embarcadère de Ndangane. L’attente est longue, plus de deux heures, mais c’est comme cela au Sénégal, les transports partent quand ils sont pleins. Et finalement cela fait partie du voyage.

Il est possible de prendre une pirogue privée pour 6000 francs, et compte tenu de la grande différence de prix, je trouve qu’il est plus sympa de voyager localement.

Sur l’île il n’y a pas de transports à part les charrettes à zébu. J’ai préféré marcher et me perdre dans la brousse. La chaleur était étouffante mais l’ambiance paisible.

Un après-midi je suis partie visiter l’île des oiseaux en pirogue. Je me suis enfoncée dans la mangrove à la recherche des échassiers.

Et quand le soleil se couche, avec en toile de fond les oiseaux qui partent se coucher dans le baobab en bord de mangrove, c’est splendide.

En bonus, j’avais du thé pour accompagner ce moment. Un petit bonheur !

Cependant la visite est assez chère. En effet, il est obligatoire de s’y rendre en pirogue avec un piroguier et à moins de partager le transport avec d’autres personnes, la visite s’avère onéreuse.

Ensuite, j’avais prévu de descendre jusqu’à Toubacouta en passant par Kaolack mais pour des questions de temps et de fatigue j’ai préféré ralentir le rythme.

voyage au Sénégal
île aux oiseaux

Petite conclusion pour finir :

 

L’Afrique j’en rêve depuis gamine mais en toute honnêteté je n’osais pas m’y confronter tout de suite, pour des raisons variées. Après avoir longtemps voyagé en Asie, Europe et Amériques j’ai commencé par visiter le Maroc puis l’Egypte. Enfin, je me suis lancée et j’en suis plus que ravie ! J’ai vraiment aimé et apprécié mon voyage au Sénégal. C‘est l’endroit parfait pour un premier voyage en Afrique de l’Ouest. En tant que femme seule, voyageant par mes propres moyens, je ne me suis pas du tout sentie en insécurité. Les gens sont adorables, les plages sont chouettes et il fait bon de prendre son temps pour apprécier la culture du pays.

Prévoir large niveau timing et à moins de rester des mois, il sera dur d’en faire le tour !

Laisser un commentaire