AsieLaosPaysSe préparer

Organiser son trek au Laos

Par 15 septembre 2019 septembre 21st, 2019 2 Commentaires
Trek au Laos

J’aime le continent asiatique. C’est mon terrain de jeu et j’y suis allée à de nombreuses reprises. Lors d’un de mes voyages je ne pouvais pas passer à côté du Laos afin d’y faire un trek ! Petite ville au nord du pays, Luang Namtha est le point de départ idéal pour partir en trek dans la région. Une expérience de quelques jours qui m’a laissé un souvenir mémorable ! En toute honnêteté ça a été mon meilleur souvenir lors de ce séjour dans ce pays et je trouve que c’est une expérience à réaliser. Je vais essayer de vous donner mes meilleurs conseils dans cet article afin de vous aider pour la préparation de votre futur trek au Laos !

Temps de lecture estimé :  8 minutes

 

Arrivée à Luang Namtha

 

Je suis arrivée en bus de la frontière thaïlandaise jusqu’au village de Luang Namtha. Il y a des bus qui font le trajet directement depuis la ville frontalière de Huay Xai. Le temps de trajet est officiellement de quatre heures mais il est facilement rallongé selon l’état de la route.

Les bus au Laos sont en mauvais état et le trajet est parfois épique. D’ailleurs, il n’est pas rare de voyager sur un petit tabouret en plastique dans l’allée ou de devoir partager la couchette du bus de nuit avec un parfait inconnu. Sachez également qu’il n’est pas rare d’arriver en plein milieu de la nuit. Vous devrez patienter avant que votre auberge ouvre ses portes … J’ai fini ma nuit sur le trottoir à deux reprises …

Une fois arrivée à Luang Namtha, j’ai rencontré un couple franco-Italien et un australien avec qui je suis partie en trek pour trois jours.

Que faire à Luang Namtha

 

Il n’y a pas grand chose à faire à Luang Namtha. Cette petite ville à taille humaine ne possède qu’une rue principale où vous trouverez facilement de quoi vous loger.

Pour manger, il existe un marché, ouvert le soir, sur la rue principale avec des stands de rue. Je vous conseille tout de même de vous rendre au marché local un peu plus loin que vous trouverez facilement. Immersion garantie !

Mais Luang Namtha est surtout connue pour ses treks environnants, d’ailleurs je n’ai pas dérogé à la règle.

Il n’est pas utile de réserver à l’avance, il y a beaucoup d’agences qui proposent à peu près tous la même chose. Pour ma part, j’ai rencontré mes compagnons de trek sur place et nous avons réservé la veille du départ du trek.

Je ne me rappelle plus le nom de mon agence malheureusement. J’ai été satisfaite globalement bien que le guide a insisté lourdement pour avoir son pourboire.

Déroulé d’un trek au Laos

Jour 1 :

Nous avions rendez-vous à l’agence. Après un rapide petit-déjeuner, nous avons commencé par la visite d’un marché local. Ensuite nous avons débuté tranquillement par un début de trek relativement simple. Nous avons été directement dans la jungle où nous avons pris notre déjeuner du midi : poisson grillé, légumes cuits sur le feu, tout cela servi sur des feuilles de bananiers. Après une pause d’une heure nous sommes repartis pour une nouvelle marche de quelques heures.

En fin de journée, nous sommes arrivés, après six heures de marche, dans un village typiquement laotien. D’ailleurs, ici, les gens n’ont ni l’eau ni l’électricité, mais ils ont la télé ! En effet, avec l’eau de la rivière ils ont réussi à alimenter les paraboles ! Hormis ce petit luxe, ils se lavent dans la rivière et n’ont qu’un seul toilette sèche pour tout le village.

Les enfants jouent dehors, les chiens se baladent au milieu des cochons, des poules et des vaches. Et les plus anciens fabriquent des balais à l’aide de plantes cueillies sur la route.

J’y ai passé un agréable moment avec les petites filles du village. D’ailleurs, elles s’amusaient à courir autour de moi et à me faire des grimaces en riant. La soirée s’est passée tranquillement à discuter avec mes compagnons de route.

Trek au Laos
feu
Trek au Laos
nourriture
Trek au Laos
Trek au Laos
maisonnette en asie
maison asie
village à l'aube
fillettes Laos
fillette
fillettes Laos
fillettes Laos
Trek au Laos
Trek au Laos

Jour 2 :

Ensuite, le deuxième jour, après avoir dormi par terre sur des petits tapis, nous sommes repartis pour une journée qui fut, pour moi, la plus éprouvante.

Après avoir traversé des paysages de rizières et des campagnes fleuries, nous sommes arrivés dans un petit village où nous avons visité une école. D’ailleurs, celle-ci n’est composée que de deux classes seulement. Plusieurs niveaux par classe et un seul professeur pour tout le monde, autant dire qu’il ne doit pas être aisé de jongler entre tous les niveaux pour donner les cours.

En repartant, nous commençons le « up – down » qui nous suivra les deux derniers jours. En effet, que des montées et descentes qui achèveront mes genoux. De plus le sol est glissant dans cette jungle humide.

Nous avons traversé des chemins larges comme une poutre de gymnaste avec d’un côté le vide et de l’autre une végétation luxuriante : bambous, lianes et autres plantes sauvages.

Il nous a fallu atteindre deux sommets pour mieux les descendre et finalement, nous sommes arrivés près d’une rivière où nous avons passé la nuit.

L’expérience a été éprouvante mais quel plaisir d’arriver au bord d’un point d’eau, dans une vallée isolée de tout. Un grand moment de plénitude s’est emparé de moi.

jungle
Trek au Laos
vache village
Trek au Laos
Trek au Laos
Trek au Laos

Nous nous sommes lavés dans la rivière et nous avons mangé du sticky rice accompagné d’ingrédients trouvés en route : fleurs de bananiers, grenouilles, bambou, petites aubergines, et d’autres plantes comestibles.

Puis, nous avons passés notre soirée au coin du feu à regarder les étoiles tout en faisant sécher notre linge lavé dans la rivière.

Ce soir là, nous avons dormi sur des « lits » de bambous me rappelant les brancards des années 40. Par contre, il faisait tellement froid que nous n’avons pas fermé l’oeil malgré nos vêtements et sacs de couchage.

Trek au Laos
grenouille laos
vallée
Trek au Laos

Jour 3 :

Ensuite, le troisième jour a été plus facile. Nous avons continué notre traversé de la jungle  avant d’arriver à un lac qui marquera la fin du trek. La journée de marche fut courte et la nature s’est faite plus sauvage. Arrivés au lac nous avons pris un canoë pour rejoindre l’autre rive et rentrer à l’agence en voiture.

Ainsi, j’ai passé trois jours complètement isolée, c’était mon premier trek et j’ai dépassé mes limites. Mais quel plaisir ! J’ai adoré cette expérience loin de tout. Me sentir en totale harmonie avec la nature environnante. Bref, durant ce moment je n’ai vécu qu’au rythme du soleil sans savoir quel jour nous étions ni même l’heure. Ce fut une très belle aventure qu’il me tarde de renouveler.

Trek au Laos
Trek au Laos

Conseils pratiques pour faire un trek au Laos

Je vous livre quelques conseils qui me semblent pertinents afin de préparer votre trek au Laos au mieux.

En premier je vous dirais de bien faire attention à vos chaussures. Même si les grosses chaussures de randonnées sont à éviter à cause de la chaleur, essayez d’avoir des crampons car le sol est humide et donc glissant par endroit.

Les agences peuvent prêter des sacs de couchage ou des couvertures mais dans la vallée il fait très froid la nuit et honnêtement les sacs de couchage ne sont pas assez chaud. Je vous conseille de prendre le votre. J’ai fait ce trek en février et si la journée les températures étaient chaudes, la nuit il faisait froid.

L’alimentation est incluse dans le prix mais pensez à prendre des barres de céréales avec vous pour les petits creux et ils sont nombreux !

Et sinon, profitez de ce que la nature a à vous offrir !

Cet article vous a plu ? Aidez-moi en le partageant !

Exploratrice des temps modernes

Exploratrice des temps modernes

Je m’appelle Coline et je voyage en solitaire depuis plus de dix ans. Avide de découverte et inépuisable observatrice, passionnée de photographie et de littérature, j’ai décidé de partager mon expérience avec vous.

Rejoindre la discussion 2 Commentaires

Laisser un commentaire