EuropeRoumanie

Chronique d’un village perdu en Roumanie

village en Roumanie

La visite de ce village en Roumanie a été l’une des plus belles surprises de ce voyage de trois semaines. Je ne m’attendais pas du tout à découvrir un tel endroit.

Temps de lecture estimé :  4 minutes

J’ai voyagé une petite semaine en voiture avec Méline, une fille rencontrée sur place. Ensemble, nous avons sillonné une partie du Crisana, la région autour de Cluj Napoca. C’est sur les conseils d’un Roumain, rencontré sur place, que nous nous sommes rendues dans un village perché au sommet d’une montagne. Et ce fût une très belle découverte.

Prémisse d’une belle découverte

C’est à Albac que nous avons atterri dans une petite pension tenue par un couple âgé. Nous avons pris notre repas du midi avec l’objectif de repartir vers de nouvelles contrées en guise de digestion. Le repas fût frugal : une salade de tomates suivie d’une soupe de légumes en entrée, des crêpes aux champignons, des fruits et un café.

Le petit papi nous a demandé ce que nous avions prévu pour la journée et où nous allions dormir le soir même. Nous lui avons alors expliqué que nous bivouaquons sous la tente sans savoir réellement où nous serions le soir. En effet, notre itinéraire n’étant pas arrêté nous sommes ouvertes à tout.

Puis, il s’est levé sans un mot en nous laissant interrogatives seules face à notre repas. Avions-nous dit quelque chose de bizarre ? Mais quelques minutes après il est revenu avec une carte routière nous indiquant un petit itinéraire qui nous tiendrait jusqu’au soir.

repas en roumanie
crêpes aux champignons

Sur les traces d’un village perdu en Roumanie

Une fois le repas fini, nous nous empressons de reprendre la route avec la promesse de jolies découvertes. Il nous a tellement convaincues avec ses yeux pétillants de joie que nous avons laissé tomber notre semblant d’itinéraire pour suivre ses suggestions.

Nous voilà arrivées à Guarda De Sus à quelques kilomètres d’Albac. C’est à cet endroit que nous bifurquons dans des gorges d’une grande beauté. Puis nous continuons la route pour emprunter de vieux chemins asphaltés. La route grimpe beaucoup et les lacets s’enchaînent. Le paysage offre une vue époustouflante et nous nous régalons. Autant dire que nous sentons que nous entrons dans la Roumanie profonde et c’est tant mieux. C’est ce que nous venions chercher alors nous sommes ravies.

Nous croisons des charrettes, des vieilles voitures, des chevaux … Nous nous arrêtons pour remplir nos gourdes de l’eau potable qui coule d’un ruisseau.

Au bout de la route

Après une petite heure de route nous voilà arrivées au sommet. Nous ne pouvons aller plus loin. Nous sommes au village de Casa de Piatră. Ce village est dans une immense clairière à 1000 mètres d’altitude dans la montagne de Bihor dans les Apuseni.

Une église est perchée en son sommet d’où s’étend une forêt enchantée. L’herbe est d’un joli vert et mousseuse à souhait. J’ai l’impression de marcher sur un tapis. A en croire les quelques vendeurs présents autour de l’église, nous sommes près d’une forêt de champignons. Des barquettes de cèpes nous font de l’oeil. Ils sont de belles tailles et nous donnent envie d’une poêlée de champignons pour le soir. Mais nous n’avons pas de réchaud dans nos sacs. Dommage. Par contre, les quelques habitants de ce village reculé se pressent pour venir acheter les champignons avant que le vendeur remballe sa récolte. Pendant ce temps-là, d’autres habitants viennent prier dans l’église d’où une musique religieuse sort des haut-parleurs. Elle résonne sur la colline.

eglise en bois roumanie
intérieur eglise orthodoxe

Les quelques maisons autour sont, en fait, des cabanes en bois sans fondations. (Elles sont interdites car nous nous trouvons dans un parc naturel protégé.) Une maison se constitue de plusieurs cabanes encerclées de barrières en bois. De la fumée sort d’une cheminée et je me surprends à imaginer une petite mamie aux fourneaux.

Des vaches et des chevaux broutent l’herbe tranquillement. Le bruit des clochettes est le seul son à l’horizon. Tout est calme et paisible.

Prendre le temps de visiter un village en Roumanie

Je m’assieds sur un caillou pour manger une pomme et j’observe ce décor de conte de fées. J’ai l’impression d’être dans un autre monde. Les habitants sont restés bloqués au début du siècle. D’ailleurs l’électricité n’est arrivée qu’en 2009 à Casa de Piatră. Le ravage des guerres n’est pas passé par chez eux. C’est assez étrange.

casa de piatra roumanie
village en Roumanie
apuseni
village en Roumanie

Je reste un moment dans mes pensées. Nous ne nous parlons pas avec Méline, nous sommes sereines et savourons l’instant de quiétude qui nous empare. Un homme passe et nous salue.

Au bout d’un temps certain nous reprenons la route en sens inverse pour redescendre vers le glacier de Scarisoara. Mais, pour moi, ce moment restera l’un des meilleurs de mon voyage en Roumanie.

Je venais chercher de l’authenticité et je l’ai trouvé dans ce village en Roumanie. Merci.

montagne de Bihor
cabanes en bois

Cet article vous a plu ? Aidez-moi en le partageant !

Exploratrice des temps modernes

Exploratrice des temps modernes

Je m’appelle Coline et je voyage en solitaire depuis plus de dix ans. Avide de découverte et inépuisable observatrice, passionnée de photographie et de littérature, j’ai décidé de partager mon expérience avec vous.

Laisser un commentaire